La Chine est-elle en train de perdre la bataille du minage de bitcoins ?

La proportion du hashrate Bitcoin attribuable à la Chine serait en train de diminuer à cause de sa législation trop stricte. L’article La Chine est-elle en train de perdre la bataille du minage de bitcoins ? est apparu en premier sur Journal du Coin.

La Chine est-elle en train de perdre la bataille du minage de bitcoins ?

Une législation qui fait défaut – Depuis l’avènement de Bitcoin, la Chine est une place forte du minage. L'appétence pour la technologie, l'électricité à bas coût et le climat en ont fait une implantation de choix, malgré une relation complexe avec les actifs numériques. Toutefois, selon de récentes informations, la proportion du hashrate Bitcoin attribuable à la Chine serait en train de diminuer.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-encore-temps.png.

Une Chine qui perd du terrain

Selon les données du Cambridge Center for Alternative Finance, la Chine totalisait 65 % du hashrate Bitcoin en avril 2020 – contre 75 % en septembre 2019 -, les États-Unis (7,24 %) et la Russie (6,90 %) se disputant la seconde place. Le hashrate total du réseau Bitcoin était de 115 EH/s.

Répartition du hashrate du réseau Bitcoin par pays au mois d'avril 2020, la Chine totalisait 65 % du hashrate , les États-Unis 7,24 % et la Russie 6,90 %
Répartition du hashrate du réseau Bitcoin par pays au mois d'avril 2020 – Source : Cambridge Center for Alternative Finance

Entre avril 2020 et janvier 2021, le hashrate a augmenté de 35 EH/s pour atteindre 150 EH/s. La Chine posséderait donc 50 % de la puissance de calcul du fait de l'importante progression de ses rivaux. L'Iran et le Kazakhstan possèdent maintenant respectivement 8 % et 9 % du hashrate du réseau.

Distribution du hashrate du réseau Bitcoin par pays en janvier 2021 entre la Chine, les États-Unis, la Russie, le Kazakhstan, et l'Iran
Distribution du hashrate du réseau Bitcoin par pays en janvier 2021 – Source : Miner Daily

En effet, le secteur du minage d'actifs numériques est en pleine effervescence ces derniers mois. L'Iran a adopté un corpus législatif complet autorisant les centrales électriques à miner des bitcoins. Cette mesure a incité des mineurs chinois à déplacer leur installation dans le pays. Il en va de même pour le Kazakhstan qui présente une réglementation plus souple que l'empire du Milieu. Enfin, Marathon Digital et Riot Blockchain font preuve d'un appétit insatiable pour les appareils de minages et enchaînent les commandes de plusieurs milliers d'ASIC.

L'exode du hashrate vers l'Asie Mineure est en partie due au changement de la politique interne chinoise quant au minage. En effet, depuis l'été 2020, la Chine a supprimé une partie des avantages conférés aux mineurs d'actifs numériques, dont l'électricité à un tarif préférentiel. Une diminution de la domination minière en Chine signifie simplement que le réseau devient plus décentralisé. De plus, cela éviterait que des pannes matérielles viennent impacter le prix du Bitcoin, comme cela a pu être le cas avec l'interruption du minage à Xinjiang.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Ethereum-ETH-trop-tard.png.

L’article La Chine est-elle en train de perdre la bataille du minage de bitcoins ? est apparu en premier sur Journal du Coin.